Contact

Webinaire EcotoQ – CSL #11!

=

2 décembre 2020

Onzième webinaire organisé par Le Chapitre Saint-Laurent et le Regroupement EcotoQ!

Fabrice Martin-Laurent est le directeur du pôle Biologie et fonctions écosystémiques des sols (BIOmE) et le directeur adjoint de l’Unité mixte de recherche (UMR) Agroécologie à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE).

Expert scientifique en écotoxicologie terrestre auprès d’instances de standardisation (Association française de normalisation- AFNOR et  ISO) et d’instances réglementaires (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – ANSES et Autorité européenne de la sécurité des aliments – EFSA), il est aussi co-créateur et co-animateur du réseau d’écotoxicologie microbienne (EcotoxicoMic) et co-animateur du réseau Ecotox. Il a été recruté comme chargé de recherche dans le laboratoire de microbiologie du sol de l’INRA de Dijon pour déployer l’utilisation des méthodes moléculaires pour analyser les communautés microbiennes des sols. Depuis lors, ses recherches portent sur l’étude de l’impact écotoxicologique des pesticides sur les microorganismes du sol, avec un angle important sur les processus adaptatifs conduisant à l’émergence de microorganismes dégradant les pesticides. Certains de ses projets portent sur l’inoculation microbienne d’Accacia mangium dans le but de régénérer des sols dégradés dans l’Asie du Sud-Est et l’étude de l’expression des aquaporines in planta. Ses travaux d’écotoxicologie microbienne terrestre visent à préserver les sols et leurs fonctions écosystémiques afin de contribuer à la transition agroécologique des systèmes de production.

 

Résumé : Les sols agricoles ne sont pas uniquement le support inerte des productions végétales et animales mises en place pour nourrir une population humaine toujours grandissante. Les sols constituent une niche écologique qui héberge de nombreux organismes (macro-, meso- et micro-faune, microorganismes) qui accomplissent de nombreuses fonctions et jouent un rôle important dans la santé des cultures, mais aussi plus globalement des écosystèmes. Toutefois, les sols sont en danger, car comme les autres composantes de l’environnement, ils sont soumis aux changements climatiques mais aussi à de nombreuses pressions anthropiques qui altèrent ses composantes abiotiques et biotiques. L’usage des sols et les pratiques agricoles, notamment l’apport d’intrants chimiques, mais aussi d’intrants organiques possiblement contaminés avec des résidus de pesticides et de composés pharmaceutiques (dont des antibiotiques), exercent un stress important sur les organismes vivants dans les sols compromettant ainsi les services qu’ils rendent. Malgré l’importance évidente des sols pour l’humanité, ils demeurent le parent pauvre du point de vue réglementaire. En effet, si la Commission européenne a publié des directives cadres pour protéger les ressources aquatiques et l’air, la directive cadre sur la protection des sols est perdue dans les méandres administratifs depuis plus de 15 années maintenant. Ainsi, dans l’évaluation du risque a priori des substances actives (SA) entrant dans la composition des pesticides, seul l’effet de la SA sur la minéralisation du carbone et de l’azote dans le sol est requis. Qui plus est, en l’absence de directive cadre sur les sols, l’évaluation a posteriori de l’effet des pesticides sur les microorganismes du sol n’est pas requise réglementairement et elle reste encore l’apanage quasi exclusif des chercheurs en écotoxicologie microbienne de la recherche publique. Toutefois, dans un contexte post millenium ecosystem assessment marqué par l’émergence des concepts de l’anthropocène du One health’ la Commission européenne a mandaté l’Autorité européenne de la sécurité des aliments – EFSA, pour réfléchir à une inflexion de la réglementation de la mise sur le marché des pesticides afin de mieux protéger les sols. Ainsi, l’EFSA a reconnu comme objectif spécifique de protection des services écosystémiques remplis par les sols, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives dans l’évaluation du risque des pesticides sur les microorganismes des sols agricoles. Cet exposé visera à montrer les avancées réalisées sur l’écotoxicologie microbienne des pesticides, qui pourraient contribuer à améliorer l’évaluation du risque a priori et a posteriori des pesticides sur les microorganismes du sol et sur les fonctions qu’ils soutiennent.

Pour plus d’informations, surveillez la page Facebook de l’événement.

Rejoignez le webinaire à partir du lien Zoom

Ou par téléphone: ID de réunion : 846 9204 7704

Composez le : +1 647 558 0588 (Canada)

Vous aimeriez peut-être aussi…

Gagnant(e)s du prix d’excellence 2021!

Gagnant(e)s du prix d’excellence 2021!

Le Chapitre Saint-Laurent est heureux et fier de vous présenter les lauréat(e)s de nos deux prix d'excellence 2021 qui remportent chacun(e) 2000$! Les gagnant(e)s de cette années ont été annoncés lors de notre assemble générale annuelle qui a eu lieu le mardi 1er juin...

Ateliers de formation

Ateliers de formation

Des ateliers de formation spécialisés sont organisés par le comité des activités étudiantes du CCE 2021 le vendredi 28 mai 2021: 9h00 à 10h30 : Sur la route de la publication 10h30 à 12h : Travailler le contenant – Améliorez vos communications par le design 13h à 16h...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This