Contact

Webinaire EcotoQ – CSL #15!

=

16 mars 2021

Le quinzième webinaire organisé par Le Chapitre Saint-Laurent et le Regroupement EcotoQ! Marie-Christine Lafrenière est une doctorante à l’Université de Montréal, sous la direction de Marc Amyot et la codirection de Jean-François Lapierre. Elle détient un baccalauréat  en biologie de l’Université de Montréal, complété avec le cheminement honor, ce qui lui a permis de découvrir le fleuve Saint-Laurent tôt dans son parcours de recherche. Originaire d’un village situé sur la berge nord du lac Saint-Pierre, elle a pu mieux apprécier l’immensité du fleuve grâce à ses études. Depuis, elle a participé à quatre campagnes d’échantillonnage estivales à bord du navire de recherche Lampsilis. Pendant ces échantillonnages, elle a récolté eau, sédiments, invertébrés et poissons, soit assez de matériel pour faire un saut de la maîtrise au doctorat. Son projet consiste donc à comprendre le devenir des métaux de terres rares dans le fleuve Saint-Laurent et ses tributaires, du bassin versant jusqu’aux organismes.  

Résumé: Bien qu’ils restent inconnus à une grande partie de la population, les métaux de terres rares sont omniprésents dans nos vies : appareils électroniques, scans médicaux, voitures électriques, éoliennes, fertilisants, bref la liste est longue. Ils semblent indispensables tant pour la transition énergétique que pour les outils de communication et de défense nationale. Le Canada est donc à la course pour explorer et développer des gisements profitables sur son territoire. Mais qu’advient-il du portrait actuel de ces métaux dans le paysage canadien et plus particulièrement dans ses cours d’eau? Avec un taux de recyclage avoisinant zéro, les rejets des terres rares peuvent autant provenir des objets en fin de vie que des rejets d’eaux usées ou industrielles ou du lessivage agricole. Le fleuve Saint-Laurent est donc un système d’étude idéal, lui-même soumis à des sources naturelles et humaines de terres rares. L’objectif de cette étude était de départager les sources naturelles des sources humaines et d’identifier les principaux facteurs régulant les abondances de terres rares dans le fleuve. Ce webinaire combine des résultats non-publiés à ce jour, sur des terres rares dans l’eau de surface du fleuve Saint-Laurent. Outre une anomalie anthropique de gadolinium à l’effluent de Montréal, les terres rares dans le fleuve semblent principalement provenir du milieu terrestre et être apportées par ses tributaires. Le carbone organique dissous, et plus spécifiquement la qualité du carbone organique dissous, s’est révélé être un bon prédicteur d’abondance des terres rares dissoutes dans l’eau de surface, alors que les éléments comme le fer, l’aluminium et le manganèse étaient de meilleurs prédicteurs pour les terres rares particulaires. Ces données serviront, entre autres, à établir les abondances de base de terres rares dans nos cours d’eau avant l’établissement de grands projets d’extraction et de raffinage sur le territoire.

Pour plus d’informations, surveillez la page Facebook de l’événement.

Rejoignez le webinaire à partir du lien Zoom

Ou par téléphone:

ID de réunion : 846 9204 7704

Composez le : +1 647 558 0588 (Canada)

Vous aimeriez peut-être aussi…

Gagnant(e)s du prix d’excellence 2021!

Gagnant(e)s du prix d’excellence 2021!

Le Chapitre Saint-Laurent est heureux et fier de vous présenter les lauréat(e)s de nos deux prix d'excellence 2021 qui remportent chacun(e) 2000$! Les gagnant(e)s de cette années ont été annoncés lors de notre assemble générale annuelle qui a eu lieu le mardi 1er juin...

Ateliers de formation

Ateliers de formation

Des ateliers de formation spécialisés sont organisés par le comité des activités étudiantes du CCE 2021 le vendredi 28 mai 2021: 9h00 à 10h30 : Sur la route de la publication 10h30 à 12h : Travailler le contenant – Améliorez vos communications par le design 13h à 16h...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This